Le Faux procès de la Cigarette Electronique

Extrait de l'excellent article de Yann Verdo - Les Echos.fr

 

Un risque réduit de 99 %

 

Pour Antoine Flahault, professeur de médecine à l’université Paris Descartes et à l’Hôtel-Dieu, cette polémique n’aurait jamais dû être. « “60 Millions de consommateurs” s’est complètement trompé de cible », regrette cet expert de santé publique, pour qui la démarche du mensuel de l’INC est typique de « l’absence totale de distanciation scientifique » et de « la complète distorsion du jugement » qui s’emparent des esprits dès lors qu’il est question de santé publique. A supposer même que les taux de produits indésirables mesurés par le magazine ne soient pas dus à un mauvais protocole expérimental – ce qui n’est pas exclu selon lui –, les e-cigarettes n’en resteraient pas moins incomparablement moins nocives que les cigarettes traditionnelles. Et ce même si elles contiennent une assez forte dose de nicotine.

 

« La nicotine, qui a été étudiée de près en pharmacologie, n’est pas plus dangereuse que la caféine – elle le serait même plutôt moins.

 

Lire l'article complet ici

Écrire commentaire

Commentaires: 0